Menu
Algérie : il se met tout nu sur le toit de sa voiture !

Un homme est monté sur le toit de son véhicule et s’est déshabillé en public dans une rue d’Algérie. Que s’est-il passé ? En tout cas, l’image a fait le tour du web.

Arrêté à hauteur d’un barrage par des policiers algériens qui lui ont retiré son permis de conduire, un homme est monté sur le toit de son véhicule et s’est déshabillé pour manifester sa désapprobation. Une image qui a fait le tour du web.

Selon Observalgerie, les faits se sont déroulés dans la matinée de ce lundi sur la route menant vers le centre-ville de la capitale algérienne. Des policiers ont arrêté un véhicule de marque Chevrolet type Aveo et ont procédé au retrait du permis de son conducteur. Le journal arabophone Ennahar a, dan sa publication, indiqué que l’homme serait un chauffeur clandestin âgé de 53 ans. L’homme transportait quatre passagers dans son véhicule au moment des faits. A l’origine, une dispute qui aurait éclaté entre le chauffeur et ses quatre passagers à l’intérieur du véhicule. Voyant le désordre, les policiers sont intervenus et ont procédé à la confiscation pure et simple du permis de conduire.

Pour protester contre la décision des policiers, le chauffeur monte alors sur le toit de son véhicule et se met tout nu. Mieux, indiquent les journaux algériens, l’homme a proféré des injures et des menaces à l’encontre des forces de l’ordre. Ce qui a par la suite entraîné son arrestation. Le chauffeur, toujours selon le journal Ennahar, passera devant le juge pour insulte à un agent de l’ordre public dans l’exercice de ses fonctions, atteinte à la morale et à l’ordre public. Il répondra aussi de son acte illégal d’exercice de transport.

Une lourde ardoise qui pourrait lui valoir une sanction très lourde et le pousser à méditer avant de réitérer un tel comportement.

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Maroc : le message de Mohammed VI à Elisabeth II du Royaume Uni
Côte d’Ivoire, Maroc, Cameroun : l’Afrique n’oubliera pas Henri Michel
La jeunesse africaine réclame un siège à la table politique
Guinée : Macron, nouvel équipementier du Syli National !
Sénégal : les prisonniers de la MAC de Thiès en grève de la faim illimitée
Algérie : cette note d’inquiétude du Président Abdelaziz Bouteflika
Sahara, Maroc : ce que l’ONU demande à l’Algérie
Cameroun : Domenech, Song, Sagnol et Troussier candidats !
Le président du Burkina Faso appelle à une coopération plus étroite avec l’Ouganda
Salah Abdeslam condamné à 20 ans de prison pour la fusillade de Bruxelles
Voir + d'infos