Menu
La France a besoin de nouveaux immigrants

La France manque de main d’oeuvre dans certains secteurs économiques. Avec la croissance et la reprise économique, les entreprises ont du mal à trouver des salariés. Le patronat préconise un recours accru à l’immigration.

Changement de discours. La politique de " l’immigration zéro " semble lointaine. Aucun parti politique, à l’exception de l’extrême droite, ne fait référence à cette vision répressive de l’immigration. La crise économique fait partie du passé. Tous les indices économiques sont au vert. Avec une croissance annuelle de 3%, la France a besoin de nouveaux immigrants. Les employeurs sont en pénurie de main d’oeuvre dans l’informatique, le bâtiment, l’hôtellerie et la restauration.

La chambre de commerce et d’industrie de Paris préconise un recours accru à l’immigration. " L’embauche d’un salarié étranger ne se substitue pas obligatoirement à celle d’un demandeur d’emploi ", affirme-t-on à la Chambre de commerce.

Des immigrés oui, mais qualifiés et riches

Pour le patronat, il est urgent d’assouplir la délivrance des autorisations de travail. Le Medef* cible essentiellement les étudiants étrangers pour les travaux saisonniers et les immigrés très qualifiés. Il souhaite également que les autorités délivrent des titres de séjour aux étudiants étrangers à la fin de leur cursus. Le gouvernement était longtemps hostile sur ce point car il prive ainsi les pays africains de leurs élites.

Politique du quota. En clair, ces actions ciblées portent un nom que les hommes politiques hésitent à prononcer : quota. Pourtant Hubert Védrine, ministre des Affaires étrangères, dans un langage tout diplomatique, banalise cette idée. " Si la politique des quotas heurte en général la sensibilité française comme attentatoire à certains droits, je constate que beaucoup de pays dans le monde gèrent leur politique d’immigration sous forme de politique de quotas, pour s’adapter aux besoins de leur économie ". Ou l’exception française adaptée aux réalités économiques.

* syndicat majoritaire du patronat français

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Prisonniers étrangers en France : Algérie championne, Maroc vice-champion
Maroc : Coca-Cola, adieu ?
Cameroun : qui était Vincent Nguini
Nigeria : explosion de trois kamikazes sur un marché, 19 morts
Guinée : la Fédé étudie 80 candidatures
Algérie, Maroc : la lettre de Bouteflika à Mohammed VI
Le Slow Food Coffee Festival est de retour
Beijing Guoan : toujours en salle d’attente, Bakambu fait le point sur sa situation
Sénégal : Macky Sall-Idrissa Seck, déjà la guerre avant la Présidentielle !
Toujours aucune nouvelle du sous-préfet enlevé au Cameroun
Voir + d'infos