Menu
Cameroun : Comité national olympique : Le Pr Joseph Bipoun Woum nommé président de la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA)

Le Pr Joseph-Marie Bipoun Woum a été désigné mercredi 11 janvier 2018 à cette fonction par le président du Comité national olympique, Hamad Kalkaba Malboum.

L’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Joseph-Marie Bipoun Woum, est depuis avant-hier, le président de la Chambre de conciliation et d’arbitrage (Cca) du Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc). Il a été désigné par le président du Cnosc qui a, par ailleurs, décidé que toutes les affaires pendantes devant la Cca soient suspendues jusqu’à l’installation du nouveau promu.

Joseph-Marie Bipoun Woum doit, dans un premier temps, former un collège de dix arbitres et dix conciliateurs pour l’olympiade 2017-2020. Joseph-Marie Bipoun Woum est professeur émérite de droit des universités du Cameroun. Il a dirigé la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’université de Yaoundé II en qualité de doyen. Il est entré au gouvernement en 1992 comme ministre de la Culture avant de devenir, le 21 juillet 1994, ministre de la Jeunesse et des Sports. Il y passe quatre années puis, est renvoyé, par décret présidentiel, à l’université de Yaoundé II. En 2008, Joseph-Marie Bipoun Woum devient membre de la Chambre d’arbitrage de la Cour internationale de justice (CIJ) pour une période de six ans.

Il prend aujourd’hui la tête de la Caa, où il devra mettre à profit son expérience acquise dans le domaine de l’arbitrage. L’instance est chargée de statuer en dernier ressort sur tous les litiges pouvant opposer les fédérations sportives, les organes nationaux, régionaux et départementaux, les groupements sportifs, les organisateurs d’activités sportives et les dirigeants sportifs sur des questions d’ordre professionnel.

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Cameroun : inauguration de la Plateforme de Diagnostic Médical à Douala
Côte d’Ivoire : un ancien ministre de la Défense condamné à 15 ans de prison
Algérie, Maroc, Sahara : quand Alger accuse Rabat d’agression
Le terrible duo : ressources naturelles / pauvreté
Sénégal, Etats-Unis : Macky Sall charge à nouveau Donald Trump
Tunisie : un festival cinématographique en l’honneur des minorités sexuelles
CAN 2019 : Pape Diouf cartonne Ahmad !
Sénégal : Rihanna annoncée à Dakar en février
Algérie, Ghardaïa : six militants de la cause mozabite acquittés
Maroc, Espagne : Mohammed VI investit dans le nucléaire
Voir + d'infos