Menu
Cameroun, Douala : Denise Fampou, Maire exemplaire

« Je vous invite tous à garder le cap ». La Commune d’Arrondissement de Douala 2ème vient de tenir la session ordinaire du Conseil municipal consacrée à l’examen et à l’adoption du Compte administratif de l’exercice 2016. A l’issue de cette rencontre, Afrik.com s’est accroché aux lèvres de Mme Denise Fampou, Maire de ladite Circonscription administrative pour plus d’éclaircissements sur le déroulement des travaux.

Afrik.com : Mme Denise Fampou, que peut-on retenir du Conseil municipal consacré à l’examen et à l’adoption du Compte administratif de l’exercice 2016 tenu le 06 juillet dernier dans la Salle David Dagobert Fampou ? Denise Fampou : Ensemble, nous venons de boucler ce matin la séance plénière de la session ordinaire de notre organe délibérant consacrée à l’examen et à l’adoption des comptes de l’exercice budgétaire 2016 qui aurait dû être faite le 05 avril 2017.

Revenant au compte administratif de l’exercice 2016, il affiche en recettes la somme de 1.772.685.985 FCFA et en dépenses la somme de 1.412.523.231 FCFA soit un excédent des recettes sur les dépenses de 360.163.754 FCFA. Ce chiffre est le résultat d’un travail soutenu que nous menons sans relâche pour doter notre municipalité des moyens idoines pour faire face aux nombreuses sollicitations de nos populations. Depuis plus de cinq ans, nos recettes ont gardé une bonne courbe progressive avec un taux de croissance à deux chiffres. En effet, les chiffres qui en témoignent sont les suivants :
-  2012 : 1.026.014.564 FCFA
-  2013 : 1.058.874.155 FCFA soit 32.859.591 FCFA d’augmentation en valeur réelle et 3,20% en valeur relative ;
-  2014 : 1.365.062.173 FCFA soit 306.188.018 FCFA d’augmentation en valeur réelle et 28,92% en valeur relative ;
-  2015 : 1.534.069.595 FCFA soit 169.007.422 FCFA d’augmentation en valeur réelle et 12,38% en valeur relative ;
-  2016 : 1.772.685.985 FCFA soit 238.616.390 FCFA d’augmentation en valeur réelle et 15,55% en valeur relative.

Afrik.com : Au chapitre des dépenses de fonctionnement, quel constat faites-vous ?

Denise Fampou : Au chapitre des dépenses de fonctionnement, nos divers programmes sociaux ont été non seulement maintenus mais renforcés. Il s’agit entre autres des stages de vacances, de la distribution des prix aux meilleurs élèves, de la remise du paquet minimum aux écoles, de l’arbre de Noël au profit des tout petits, de l’appui à la Communauté musulmane en période de Ramadan, de l’équipement et de l’organisation des JCP (Journées Citoyennes de Propreté) débouchant sur le concours du quartier le plus propre, de l’implication des associations féminines aux JCP par l’organisation du concours de l’association la plus citoyenne, du Tournoi de la Paix de Football inter-chefferies etc.

Afrik.com : Qu’est-ce qui explique cette performance en matière de recettes dans votre circonscription administrative ?

Denise Fampou : Cette performance en matière de recettes s’explique par :
-  L’élargissement de l’assiette fiscale notamment en matière de taxe d’hygiène, de l’impôt libératoire ;
-  L’appropriation progressive des droits de place sur les marchés relevant de notre compétence ;
-  Le recouvrement plus assidu des droits d’occupation temporaire de la voie publique ;
-  Une collaboration plus positive avec les services des impôts
-  Le paiement systématique des impôts directement auprès des établissements financiers par les contribuables, éliminant le maniement de l’argent par les personnes suspectes et mettant ainsi en échec les intervenants véreux de la chaîne fiscale. Pour ce premier point nous avons travaillé ardemment avec nos partenaires ainsi que les centres divisionnaires des impôts afin que tous les paiements des impôts et droits communaux s’effectuent sans exception auprès des établissements financiers dès le 1er juillet 2016.

Cette performance est également à mettre à l’actif des autorités administratives en l’occurrence notre tutelle locale qu’est Monsieur le Préfet du Département du Wouri à qui au nom de tout le personnel et au mien propre, je dis sincèrement merci. De même que je prie Monsieur le Préfet de transmettre aux autorités gouvernementales notre gratitude pour la politique de décentralisation enclenchée dans notre pays.

Afrik.com : Au vu de cette performance en matière de recettes toujours reluisante, peut-on dire que votre Commune a atteint son apogée ?

Denise Fampou : Cette performance ne signifie pas que notre Commune a atteint son apogée en la matière ; que non ! Car d’importantes poches de recettes sont encore à explorer. Vous savez que pendant longtemps, de mauvaises habitudes de prévarication de nos recettes ont régné dans notre Commune. Non seulement j’invite tous les acteurs à rester vigilants pour maintenir le cap mais aussi de redoubler davantage les efforts afin de doter de mieux en mieux notre Commune des moyens nécessaires pour faire face à ses innombrables problèmes.

Par ailleurs nos recettes auraient mieux augmenté si les ressources issues de la péréquation et logées au trésor Public nous étaient équitablement et entièrement reversées. En effet, un bref regard sur les comptes y relatifs nous fait découvrir un résultat peu reluisant. A titre illustratif :
-  Pour 130.000.000 FCFA des droits de mutations d’immeubles attendus nous n’avons reçu que 500.000 FCFA, soit de taux de recouvrement de 0,03%.
-  Pour 25.000.000 FCFA de redevances forestières attendues nous avons reçu 0 FCFA soit 0% de taux de recouvrement
-  Pour 200.000.000 FCFA de taxe foncière attendue nous n’avons reçu que 24.730.516 FCFA, soit un taux de recouvrement de 12,36%
-  Et pour couronner le tout, en matière des centimes additionnels communaux nous avons enregistré au cours de l’année 2016, 291.152.899 FCFA contre 308.041.446 FCFA en 2015 soit une baisse de 16.888.547 FCFA en valeur réelle et de moins 5,48% en valeur relative.

En conclusion, ces postes de recettes dont la mobilisation dépend des pouvoirs publics ont tiré vers le bas nos performances budgétaires. Nous prions M. le Préfet d’être notre avocat pour que cette quote-part significative de nos recettes nous revienne.

Par ailleurs, je compte grandement sur les autorités administratives au premier rang desquels M. le Préfet du Wouri, les services des impôts bref les divers acteurs de la chaîne fiscale locale afin que le taux de croissance à deux chiffres enregistré pour nos recettes ces trois dernières années soit maintenu pour les prochaines années.

Afrik.com : Comment est composée l’Assemblée Locale de la Commune de Douala 2è ?

Denise Fampou : L’Assemblée Locale de Douala 2ème est composée des conseillers municipaux issus de quatre chapelles politiques, parfois très passionnés dans les débats mais toujours animés par le même objectif à savoir faire de Douala 2ème une ville où il fait bon vivre.

Afrik.com : Et votre mot de fin…

Denise Fampou : Nous assurons les autorités gouvernementales qu’à Douala 2ème l’écho de la politique de décentralisation est très favorable et se déploie chez nous avec succès, grâce à une bonne appropriation des acteurs locaux. A Monsieur Didier Bidja, notre nouveau Sous-préfet, c’est sans aucun doute que nous comptons sur sa collaboration et son soutien afin que la synergie d’action enclenchée avec son prédécesseur aille de l’avant avec beaucoup plus de vigueur pour une bonne mobilisation de nos recettes. A tous les acteurs de la chaîne fiscale, je veux dire les services des impôts, les Forces de maintien de l’ordre et les agents communaux, je dis également merci.

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Didier Drogba ambassadeur pour la LFP en France
Gabon : les magistrats réclament la tête du ministre de la justice
Cameroun : Victor Yene Ossomba, secrétaire général de l’Assemblée nationale a avalé sa langue
Julio Tekoh, l’étoile montante du cinéma togolais
Une ivoirienne esclave au Koweït appelle son Gouvernement à l’aide
La femme handicapée mise à l’honneur à Douala
Le Tchad s’engage à plus de respect pour les droits de l’Homme
Mondial 2018 : le message de Drogba aux qualifiés africains
Burundi : le gouvernement va lancer une collecte de fonds pour l’organisation des élections de 2020
Rugby : seconde édition du Tournoi Tri-Nations du Maghreb
Voir + d'infos