Menu
Cameroun : "Il est toujours nécessaire de savoir d’où on vient"

L’Abbé Patrick Nkouchou Ngounou, Curé-Aumônier de la Paroisse Universitaire St Justin de Dschang et Monsieur Pierre-Claver Kamgaing, Président du Comité d’Organisation de la 1ère Edition du Congrès Justinien, co-organisent du 27 au 29 avril 2018 dans la ville de Dschang, Région de l’Ouest, les activités commémoratives aux Noces d’argent (25 ans) et la 1ère Edition du Congrès Justinien de ladite paroisse. C’est avec une grande joie qu’ils accordent l’exclusivité à Afrik.com à quelques jours de cet évènement.

Afrik.com : Monsieur l’Abbé Patrick NKOUCHOU NGOUNOU, pouvez-vous nous brosser l’historique de la Paroisse Universitaire St Justin de Dschang, dont vous avez la charge ?
Patrick Nkouchou Ngounou :
Bonjour, merci de nous accorder cet espace dans votre Quotidien Panafricain bilingue en ligne pour vous présenter la paroisse Saint Justin dont la charge nous est confiée il y aura de cela 5 ans dans quelques mois. Cette paroisse vit le jour par décret de Monseigneur Joseph Atanga en juin 2003. Mais avant cette date, il y a eu l’aumônerie catholique de l’université de Dschang qui avait vu le jour par décret de Monseigneur André Wouking de regretté mémoire en 1993. Il y a donc eu le passage de l’aumônerie catholique à la paroisse universitaire Saint Justin. Les fidèles de cette paroisse sont composés en grande partie d’universitaires.

Afrik.com : Qu’est-ce qui distingue votre paroisse des autres ?
Patrick Nkouchou Ngounou :
Ce qui distingue cette paroisse des autres, c’est qu’elle est essentiellement une paroisse sociologique, car tout étudiant quel que soit son lieu d’habitation dans la ville de Dschang, est membre de cette entité ecclésiale. Contrairement aux autres paroisses qui sont dites territoriales. Afrik.com : Du 27 au 29 avril 2018, vos fidèles et vous allez célébrer les Noces d’Argent (25 ans) de la création de votre Paroisse. Alors, sous quel signe placez-vous cet événement ? Patrick Nkouchou Ngounou : Avec ce que nous avons dit plus haut, nous célébrerons le 25e anniversaire de l’aumônerie catholique et le 15e anniversaire de la paroisse saint Justin. Nous voulons célébrer ces deux événements autour du concept du Congrès Justinien, que nous avons placé sous le signe d’une action de grâce au Seigneur pour ses merveilles dans la vie de chaque membre de cette grande communauté en ces années d’existence. Et le thème de cette célébration se formule comme suit : « 25 ans d’aumônerie catholique et 15 ans de paroisse Saint Justin : Rétrospective et perspective ». « 25 ans d’Aumônerie et 15 ans de Paroisse saint Justin : rétrospectives et perspectives »

Afrik.com : Pouvez-vous nous dérouler le programme de cette célébration ?
Patrick Nkouchou Ngounou :
Le programme de cette célébration se présente comme suit : le 27 avril dans l’après-midi, arrivée et accueil des congressistes, messe solennelle d’ouverture avec une pensée pour les défunts de cette communauté. Le samedi 28, en matinée ce sera la marche sportive qui aboutira sur la visite caritative. Dans l’après-midi, table ronde et soirée autour du feu. Le dimanche 29, messe solennelle de clôture, match de football et de hand-ball suivi de la soirée de gala qui mettra fin à cette célébration.

Afrik.com : En 25 ans d’existence, qu’est-ce qui a été fait ? Et qu’est-ce qui reste à faire ?
Patrick Nkouchou Ngounou
 : En 25 ans, avec le concours des différents aumôniers et des curés-aumôniers, l’Eglise communauté des croyants a été mise sur pied et c’est l’élément le plus fondamental. Ce qui reste à faire c’est que cette communauté des croyants, puisse se doter des infrastructures propres pour la célébration des mystères de notre foi.

Afrik.com : Quels sont les principaux concernés par cette célébration ?
Patrick Nkouchou Ngounou :
Les principaux concernés par cette célébration, c’est tout membre de l’aumônerie catholique de la première heure jusqu’à nos jours et tout justinien, de la diaspora comme d’aujourd’hui. En fait même ceux qui n’ont connu que l’aumônerie sont aussi des justiniens, car la paroisse est venue suite à la croissance de l’aumônerie.

Afrik.com : Monsieur le Président du Comité d’organisation du Congrès justinien, pouvez- vous nous situer sur l’état des préparatifs de ce grand rendez-vous ?
Pierre-Claver Kamgaing :
Je ne saurais tenir le moindre propos sans vous remercier pour le grand intérêt que vous accordez à ce grand rendez-vous des justiniens d’hier et des justiniens d’aujourd’hui. Revenant à présent à votre question, il est important de garder à l’esprit que la communauté justinienne célèbre ses 25 ans d’existence comme Aumônerie et ses 15 ans comme Paroisse et, qu’à ce titre, c’est une occasion de grande fête. A cet effet et comme toute grande fête, le congrès se doit d’être préparé avec faste et solennité afin que les congressistes venus des quatre coins du monde puissent en garder un souvenir indélébile.
C’est la raison pour laquelle des commissions ont été très tôt mises en place et travaillent harmonieusement à l’effet de donner à cet évènement une coloration des plus exquises. Des travaux effectués avec acharnement par ces différentes commissions à nos jours (liturgique et spirituelle, culturelle, vente des pagnes et T-shirts, communication, logistique, restauration, protocole), l’on peut aisément se convaincre de ce que ces retrouvailles seront inédites. De même, des pôles de ralliement de la diaspora justinienne ont été crées et s’organisent au fil de nombreuses rencontres afin d’apporter leur soutien physique et financier à ce projet sérieux et ambitieux. Cette diaspora constituée d’anciens curés et justiniens, en plus d’être locale (Toutes les 10 régions du Cameroun), est disséminée à travers le monde, notamment en Europe et aux États-Unis d’Amérique.
Enfin, les multiples rencontres préparatoires nous donnent au jour le jour, d’ajuster le tir, de mettre les petits plats dans les grands afin que notre congrès, le tout premier du genre, puisse à défaut d’être parfait, se rapprocher de la perfection.

Afrik.com : Organiser un tel évènement devra nécessiter certainement des dépenses colossales, comment comptez-vous vous y prendre ?
Pierre-Claver Kamgaing :
Votre observation est très pertinente car, pour un évènement auquel prendront part près de 1500 personnes, les défis financiers sont très importants. Le budget prévisionnel étant estimé à plus de 3 millions, nous comptons avant tout sur la providence divine ; car le Seigneur qui a de tout temps veillé à l’accroissement spirituel et matériel de son peuple pourvoira et nous donnera d’atteindre les objectifs escomptés.
Ensuite, nous savons compter sur les participations individuelles des justiniens qui sont les principaux acteurs et metteurs en scène de cette grande fête. C’est ici l’occasion de remercier déjà la diaspora justinienne, qu’elle soit nationale ou internationale, qui prend à bras le corps ce double anniversaire et s’organise à l’effet de rehausser son éclat.
Enfin, nous tendons la perche à toute personne de bonne volonté, aux sponsors et mécènes qui en supportant une partie du coût de ce rendez-vous inédit, pourront rendre plus visible leurs structures ou leurs produits.
Vous conviendrez ainsi avec moi que ce congrès est ouvert à tous et que l’afflux de personnes que recevra la climatique ville de Dschang dès les premières heures du vendredi 27 avril, témoignera à suffisance de la grandeur de ce qui se déroulera dans notre paroisse.

Afrik.com : A quelques jours de cet évènement, quel appel lancez-vous aux justiniens et justiniennes de tous bords ? Et quel en est le thème ?
Pierre-Claver Kamgaing :
25 ans après avoir donné au Cameroun et au monde entier des milliers de citoyens imbibés de chrétienté, l’Aumônerie universitaire et aujourd’hui la Paroisse Saint Justin a soif de revoir leurs fils et filles. Ce congrès bat donc une sorte de « rappel des troupes » afin que les justiniens opèrent un véritable retour aux sources, un retour à cette communauté qui leur a tout donné et qui aura d’une manière ou d’une autre rythmé leur passage à Dschang. Ce congrès, placé sous le thème « 25 ans d’aumônerie catholique et 15 ans de paroisse Saint Justin : Rétrospective et perspective ». nous propose à travers les nombreuses activités programmées, de revivre la chaleur et l’ambiance particulières qui font la réputation légendaire de notre communauté. Elle nous offre également une plateforme d’échanges pour penser le devenir de notre paroisse à court, à moyen et à long terme. Ce dernier aspect est à souligner doublement quand on sait que cette paroisse dédiée aux universitaires, ne pourra se construire que grâce à leurs divers apports.

Nous rassurons tous les congressistes qui effectueront le déplacement que toutes les dispositions sont prises pour que leur séjour dans la ville de Dschang qu’ils ont quitté sera des plus reluisants.

Tous nous gagnons à être de la partie pour se raconter l’histoire de notre communauté et en écrire une autre page car la gloire de Dieu c’est l’étudiant débout.

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Maroc : le message de Mohammed VI à Elisabeth II du Royaume Uni
Côte d’Ivoire, Maroc, Cameroun : l’Afrique n’oubliera pas Henri Michel
La jeunesse africaine réclame un siège à la table politique
Guinée : Macron, nouvel équipementier du Syli National !
Sénégal : les prisonniers de la MAC de Thiès en grève de la faim illimitée
Algérie : cette note d’inquiétude du Président Abdelaziz Bouteflika
Sahara, Maroc : ce que l’ONU demande à l’Algérie
Cameroun : Domenech, Song, Sagnol et Troussier candidats !
Le président du Burkina Faso appelle à une coopération plus étroite avec l’Ouganda
Salah Abdeslam condamné à 20 ans de prison pour la fusillade de Bruxelles
Voir + d'infos