Menu
Crise en Gambie : Mohammed VI du Maroc en médiateur

Alors que la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest a échoué à convaincre le Président gambien battu aux élections, Yahya Jammeh, à céder son fauteuil, le Maroc tenterait de jouer sa médiation dans cette crise qui secoue ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Le roi du Maroc se serait invité dans la crise que traverse la Gambie, avec notamment le refus de Yahya Jammeh de céder sa place de Président à son challenger qui l’a battu, Adama Barrow. En effet, des informations font état de la mission dévolue par sa majesté le roi Mohammed VI à au ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Maroc dans le gouvernement de Benkirane, Nasser Bourita.

Le diplomate qui se trouve actuellement en Mauritanie pourrait, selon la presse sénégalaise, rallier Banjul dans les heures ou les jours qui viennent. Pourquoi cette option de médiation marocaine alors que la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’apprêter à user de la force pour déloger Yahya Jammeh ? La réponse coule de source. En effet, le soutien de la Gambie, qui avait signé, au mois de juillet dernier, la motion réclamant la suspension du Sahara Occidental de l’Union Africaine a tout son sens du côté marocain.

D’ailleurs, cette position de la Gambie avait tellement réjoui le souverain qu’il avait effectué une visite "remerciements" chez Yahya Jammeh. Dans la même veine, alors que les chefs d’Etat de la CEDEAO n’ont pas réussi à convaincre le dirigeant gambien à céder son fauteuil à Adama Barrow, Mohammed VI tente le tout pour éviter le bain de sang dans ce pays d’Afrique de l’Ouest et dans le même temps, procéder à un retour de l’ascenseur à un allié sûr qui avait su répondre présent au moment où le royaume en avait besoin.

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Prisonniers étrangers en France : Algérie championne, Maroc vice-champion
Maroc : Coca-Cola, adieu ?
Cameroun : qui était Vincent Nguini
Nigeria : explosion de trois kamikazes sur un marché, 19 morts
Guinée : la Fédé étudie 80 candidatures
Algérie, Maroc : la lettre de Bouteflika à Mohammed VI
Le Slow Food Coffee Festival est de retour
Beijing Guoan : toujours en salle d’attente, Bakambu fait le point sur sa situation
Sénégal : Macky Sall-Idrissa Seck, déjà la guerre avant la Présidentielle !
Toujours aucune nouvelle du sous-préfet enlevé au Cameroun
Voir + d'infos