Menu
Guerre d’Algérie : les victimes non françaises indemnisées

Le Conseil constitutionnel français a étendu le droit à des pensions aux victimes d’actes de violence pendant la Guerre d’Algérie à l’ensemble des personnes qui résidaient alors dans le pays.

Quelle que soit la nationalité, le droit à des pensions aux victimes d’actes de violence pendant la Guerre d’Algérie a été étendu, ce jeudi 8 février 2018, par le Conseil constitutionnel français à l’ensemble des personnes qui résidaient alors dans ce pays d’Afrique du Nord.

Plus de 55 ans après le traumatisme de la guerre d’Algérie, le Conseil constitutionnel français a décidé que les civils algériens ayant subi des dommages physiques du fait de violences liées au conflit pouvaient désormais prétendre, eux aussi, à des pensions versées par la France. Les sages ont purement et simplement censuré les mots « de nationalité française » qui réservaient jusqu’alors ces avantages aux seules victimes qui avaient la nationalité française après l’indépendance de l’Algérie. Pour ce faire, les sages ont invoqué le principe « d’égalité devant la loi » garanti par la Constitution française.

À l’origine, le législateur avait justifié la création de ce droit pour les victimes françaises par « la carence du gouvernement algérien » à assurer le paiement des rentes à ces victimes prévues dans les accords d’Evian du 18 mars 1962 mettant fin au conflit. Le Conseil constitutionnel a considéré que la différence de traitement entre victimes françaises et étrangères n’était pas non plus acceptable en ce qui concerne les ayants droit des victimes décédées.

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Côte d’Ivoire : bilan médiocre de la lutte contre la corruption
CAN U20 : Mali, Burkina Faso, Bénin et Congo au rendez-vous, l’Algérie éliminée
Ghana : les frères Ayew encore zappés, Gyan aussi
Cameroun : Sic Cacaos récompense ses meilleurs employés
CAN U20 : CIV et Guinée ratent leur remontada, le Sénégal passe aux tab
Amical : le Cameroun avec Toko Ekambi et Oyongo, sans Bassogog
Thierry Henry en visite au Cameroun
CAN U20 : le Cameroun renversant, Guinée, CIV et Sénégal dos au mur
Soleil : testez les risques spécifiques liés à votre carnation
Les Américains offrent deux avions à l’armée camerounaise
Voir + d'infos