Menu
L’Italie s’oppose aux ONG sur la question des migrants en Méditerranée

Les gardes-côtes libyens ont déclaré avoir intercepté plus d’un millier de migrants qui tentaient de se diriger vers l’Europe dans divers bateaux depuis vendredi dernier. L’Italie qui aide financièrement et matériellement les gardes-côtes libyens s’oppose aux ONG à qui elle reproche de favoriser le travail des passeurs.

Selon un un rapport de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) 1 244 personnes ont été interceptées par les Libyens dans les eaux territoriales du pays et ont été ramenées en Libye. Lundi, un bateau avec 144 personnes à bord, dont 18 femmes et 10 enfants, a été intercepté.

Les personnes présentes sur ces bateaux sont pratiquement toute d’origine africaine, mais certains Syriens étaient également présents.

Les ONG pro migrantes et d’autres organisations de défense des droits de l’homme ont condamné les actions des Libyens considérant que le retour des migrants les exposait potentiellement à des violences.

Les nouvelles opérations viennent juste après que le gouvernement italien ait exprimé son soutien pour aider le gouvernement libyen à combattre les contrebandiers qui opèrent en Libye et dans les eaux territoriales de la Libye. L’Italie a même mis de l’argent dans l’expansion de la garde côtière libyenne et en aidant à payer les salaires des nouvelles recrues afin de renforcer l’efficacité de la force.

Le gouvernement de Rome a récemment voté en faveur de l’envoi de navires de marine italiens en Libye afin de fournir un soutien logistique aux autorités libyennes dans la région.

Certains, y compris des procureurs italiens, ont accusé les différentes ONG qui ramènent des migrants au bord du territoire libyen de travailler activement avec des contrebandiers. La semaine dernière, l’ONG allemande Jegend Rettet a eu son navire, le "Iuventa", confisqué. Les procureurs ont annoncé qu’ils enquêtaient sur les activités de 15 membres du groupe pour les connexions aux contrebandiers de personnes.

Plus tôt cette semaine, une autre ONG, Proactiva Open Arms, basée en Espagne, est également entré en conflit avec les autorités italiennes après avoir été informé qu’il n’était pas autorisé à quitter les ports italiens. Les autorités affirment que le navire "Golfo Azzurro" s’est égaré dans les eaux territoriales libyennes tout en reprenant les migrants et a déclaré qu’il s’agissait d’une violation du nouveau code de conduite des ONG récemment rédigé par le législateur italien.

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Sénégal : avec Dioussé contre le Burkina Faso
Mercato : Gradel, Aurier, Mahrez… les infos du jour
CAF : le Cameroun, les réformes, Lagardère… Omari fait le point
Important : communiqué de la direction générale de la Banque Commerciale du Congo
Afrique : le fabuleux Dictionnaire d’Hervé Bourges !
Les musulmans chinois du Caire, entre exil et opportunisme
Manifestations de la “danse afro” en Argentine
Les pâtes katta de Tombouctou et Gao
Bénin : Le capitalisme de copinage étouffe le pays
Mercato : Pitroipa, Mahrez, Konaté… les infos du week-end
Voir + d'infos