Menu
Le Gabon lance un appel aux investisseurs étrangers

Le 11 janvier 2018, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba (ABO) a lancé l’appel aux investisseurs étrangers, lors de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an du corps diplomatique, au Palais du Bord de mer à Libreville.

L’économie gabonaise va mal, en raison de la chute du prix du baril de pétrole. Pour relancer la machine, le gouvernement a mis en place un plan de relance économique avec le soutien des bailleurs de fonds internationaux dont le FMI et la banque mondiale.

Pour renforcer ce soutien, et surtout pour diversifier son économie, qui a longtemps reposé sur l’exploitation pétrolière, Ali Bongo Ondimba a fait un appel de pieds aux décideurs économiques internationaux, via le corps diplomatique accrédité à Libreville : « Je voudrais … réitérer mon invitation aux investisseurs de vos différents pays à saisir toutes les opportunités qu’offre le Gabon, dans le cadre de la diversification et de la transformation de son économie. Le Gabon est une terre d’accueil pour les entreprises du monde entier qui souhaitent s’y développer dans le respect des normes sociales et environnementales  », a lancé le numéro 1 gabonais.

Il faut souligner que le pays a lancé récemment un Plan triennal de relance de l’économie, en tenant compte du contexte socio-économique. Ce plan vise à terme à générer grâce à une réforme ambitieuse de l’Etat et à une plus grande implication du secteur privé, une croissance véritable, équitable et durable. Il s’agit, in fine, de transformer en profondeur l’économie gabonaise, l’adapter aux exigences du temps et de l’environnement, et améliorer ainsi le bien-être de Gabonais.

On rappelle que le 31 décembre 2017, lors de son discours à la nation, le président Ali Bongo Ondimba avait déclaré que 2018 sera une année capitale pour le Gabon. Il avait à l’occasion annoncé l’organisation des élections législatives pour cette année et promis la création de 10 000 emplois.

Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.
Cameroun : inauguration de la Plateforme de Diagnostic Médical à Douala
Côte d’Ivoire : un ancien ministre de la Défense condamné à 15 ans de prison
Algérie, Maroc, Sahara : quand Alger accuse Rabat d’agression
Le terrible duo : ressources naturelles / pauvreté
Sénégal, Etats-Unis : Macky Sall charge à nouveau Donald Trump
Tunisie : un festival cinématographique en l’honneur des minorités sexuelles
CAN 2019 : Pape Diouf cartonne Ahmad !
Sénégal : Rihanna annoncée à Dakar en février
Algérie, Ghardaïa : six militants de la cause mozabite acquittés
Maroc, Espagne : Mohammed VI investit dans le nucléaire
Voir + d'infos